... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

RESTIF DE LA BRETONNE (N.). Le Pornographe, ou idées d'un honnête-homme sur un projet de règlement pour les Prostituées, 1769

La prostitution publique
RESTIF DE LA BRETONNE (N.). Le Pornographe, ou idées d'un honnête-homme sur un projet de règlement pour les Prostituées, propre à prévenir les malheurs qu'occasionne le publicisme des femmes: avec des notes historiques et justificatives. à Londres, chez Jean Nourse, & à Paris, chez Delalain, 1769, in 8°, de 368pp., bien complet des deux faux-titres "idées singulières, première (et) 2e partie", demi-veau moucheté moderne genre ancien, dos entièrement orné, tr. rouge. Jolie reliure pastiche. (26). 

Rare édition originale, du premier tirage avec le nom du libraire Delalain au titre. Ce dernier, par peur de la censure, fit retirer son nom des tirages suivants. C'est un vaste projet de "rationalisation" de la prostitution. Restif qui connaissait bien le sujet, propose d'ériger la prostitution en institution publique sous forme d'établissements appelés "Parthénions". Il explique dans "Mes ouvrages" (p.121) que le "titre du Pornographe... est composé de deux mots grecs: porne, prostituée, et graphos, écrivain, ce qui signifie: écrivain sur la prostitution". Il raconte, d'ailleurs, qu'il "avait vu des filles publiques" en 1755-1759, ainsi qu'en 1761-1769 pour faire le Pornographe...   ¶ Rives Childs p.210 "On trouve donc rarement des exemplaires avec le nom de Delalain..."  - INED 3790 - Gay amour, femmes III.814 "Certains détails sont assez obscènes" - Lacroix p.102 n°3 "Linguet aurait collaboré à ce texte".
1.300 

SMITH (William) et (abbé Jean-Ignace de LA VILLE ). Etat présent de la Pensilvanie, 1756

Etat de la Pennsylvanie en 1755
SMITH (William) et (abbé Jean-Ignace de LA VILLE ). Etat présent de la Pensilvanie, où l’on trouve le détail de ce qui s’y est passé depuis la défaite du Général Braddock jusqu’à la prise d’Oswego, avec une Carte particulière de cette Colonie. S.l., 1756, in 12, de 128pp., ill. d'une carte gravée de la Pennsylvanie se dépl., cart. papier marbré moderne genre ancien, tr. rouges, bon exemplaire.

Rare édition originale de la traduction française de l'abbé de La Ville de cet ouvrage important pour l’histoire de la Pennsylvanie, visant à obtenir le soutien des Français pour la lutte contre les Anglais en Amérique. L’abbé donne ici une version largement augmentée de l’ouvrage de William Smith intitulé “Brief state of the Province of Pennsylvania” paru à Londres, en ajoutant en tête une "Description abrégée de la Pensilvanie" et in fine une "Relation contentant la suite de ce qui s'est passé en Pensilvanie...". C'est une source importante concernant les activités de Benjamin Franklin durant cette période et ses efforts pour obtenir de l’aide pour le général Braddock. La Pennsylvanie (formée d'Allemands, de Hollandais, d'Anglais et d'Irlandais) est alors en butte aux incursions fréquentes des Indiens (alliés des Français) qui font des ravages dans la colonie. ¶ Sabin, 19370 " In his preface the author remarks that Pennsylvania suffered more than any of the other English colonies from the defeat of General Braddock, and that he is publishing this work because of the great interest the French people took in the progress of the War with England. He says that he has based his account of Pennsylvania on an English pamphlet published a few months earlier. This pamphlet was William Smith’s “Brief state of the Province of Pennsylvania” published in London" - Leclerc 519 - Howes p.216 - Streeter II-960. "This book was evidently designed to make the French people happy over the course of the struggle with the English in North America. It abridges Smith's Brief View with its portrayal of the helplessness of Pennsylvania in repulsing Indian atrocities. It must have made good reading in France..."
1.500 



[SOREL (Charles)]. La vraye histoire comique de Francion, 1668

La plus belle édition
[SOREL (Charles)]. La vraye histoire comique de Francion, Composée par Niolas de Moulinet, sieur du Parc, Gentilhome Lorrain. Soigneusement revue & corrigée par Nathanaël Duëz, maistre de langues. Leyde & Rotterdam, chez les Hackes, 1668, 2 tomes in 16, de 8ff. dont le fx-titre gravé & 368pp. & un fx-titre gravé & 454pp., ill. de 11 gravures non signées à pleine page (chacune représentant deux scènes, une en haut de page et une en bas de page),  rel. en un fort vol. pl. vélin rigide époque, qq. rousseurs sinon très bon exemplaire. 

La plus belle édition de ce célèbre roman picaresque , elle fait partie de la collection des Elzeviers. "L"édition la plus jolie et la plus recherchée" selon Brunet. Ce roman sur les moeurs de Paris sous Louis XIII est toujours attribué à Charles Sorel, même si celui-ci l'a en partie désavoué. Brunet pense que le roman n'avait à l'origine que sept parties, et que devant son succès, Sorel l'aurait prolongé de 5 nouvelles parties en 1633. L'oeuvre constitue l'une des premières et des plus importantes "histoire comique" de la littérature française, et restera l'un des chefs-d'œuvre du genre. Il connut un très grand succès dès sa parution. ¶ Brunet III, 1931 - Willems Elzeviers n°1795 "Edition la plus recherchée de ce roman fameux.... elle est due aux Hackius, et c'est une de leurs plus jolies productions..." - Gay Amour, femmes III. 1379 "c'est le premier en date de nos romans de moeurs... il reproduit des tableaux vivants, qui attestent à la fois de l'intelligence et de la finesse de l'auteur..."
850 




SANCTORIUS. La médecine statique, ou l'art de se conserver la santé par la transpiration 1722

La santé par la transpiration
SANCTORIUS. La médecine statique, ou l'art de se conserver la santé par la transpiration; traduite en françois par feu M. Le Breton médecin de la Faculté de Paris. P., Cl. Jombert, 1722, in 16, de 7ff.-219pp.-2ff., ill. d'un curieux front. gravé, pl. veau époque, dos orné, bon exemplaire.  
Première traduction française de la célèbre Médecine statique de l'ingénieux médecin italien Santorio mort en 1636. Peu d'ouvrages ont atteint un degré de célébrité comparable à celui-ci. Santorio fit le premier la distinction entre la transpiration insensible et la sueur, et introduisit les méthodes de mesure en physiologie : mesure de la température, du poids et du pouls. Pour ses expérimentations il avait fait fabriquer un siège mécanique suspendu et mu par des rouages si parfaits qu'il tenait lieu de balance très précise. Se pesant plusieurs fois par jour ainsi que ses aliments, il réussit à déterminer le poids et la quantité de transpiration et établit le rapport de celle-ci avec les aliments. La traduction est due au médecin alchimiste Jean Le Breton, l'auteur des Clefs de la philosophie spagyrique. ¶ Dezeimeris VII. 63 - Blake p.401 - Garrison-Morton n°573 "Sanctorius was the founder of the physiology of metabolism. He introduced into physiology exact methods of measurement, pulse counting, temperature determination, and weighing." - Dorbon n°4385.
750