... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

[LA MOTHE LE VAYER (François de)]. De la vertu des Payens, 1642

Que les Païens sont dignes de vertu
[LA MOTHE LE VAYER (François de)]. De la vertu des Payens, Paris, Chez François Targa, 1642, in 4°, de 4ff. 374pp., pl. basane racinée 18e, dos lisse entièr. orné, bel exemplaire.    

Edition originale de cet important traité polémique, par un des piliers des figures du libertinage érudit du XVIIe siècle. La Mothe Le Vayer avance ici que le Salut ou la Rédemption peuvent s'opérer sans le secours du Christ, après avoir établi que les bonnes actions des païens sont aussi de véritables vertus. Ainsi "L'homme depuis sa chute trouve assez de force en lui-même pour opérer son salut sans le secours de Jésus-Christ" (Busson p.408). Sentant que l'ouvrage risquait de faire scandale, il rajouta in fine, alors que le livre était déjà imprimé, quelques pages (pp. 371-374) pour se justifier d'une comparaison qu'il avait établie entre Saint-Etienne et Socrate. L'ouvrage n'est pas que philosophique, car c'est aussi un livre politique « très utile pour aider contre une austérité fanatique qu'il estimait dangereuse pour la paix des consciences, les efforts de Richelieu » (Pintard). Il est divisé en deux parties : dans la première il évoque l'organisation de l'état, dans la seconde il traite en détail des philosophes de l'antiquité (Socrate, Platon, Aristote, Diogène, Zenon, Pythagore, Épicure, Pyrrhon, Confucius, Sénèque et Jullien). ¶ Cioranescu 39692 - Tchemerzine III, 967a - Pintard libertins n°845 - James Libertins érudits n°227.
1.200